Skip to Content

Reportages

Place à l'investigation : pour découvrir les coulisses d'une institution ou d'une production, pour analyser l'actualité théâtrale, les étudiants du Master pro MCEI mènent l'enquête !

« Eden Sans Issue », compte-rendu de la visite du Théâtre de l'Athénée

Qui n'a pas rêvé un jour de passer les « accès privés » de ces lieux prestigieux ; ces portes closes des opéras et des théâtres dont la simple architecture nous met déjà en émoi ? Grâce à Alexandra Maurice, responsable des relations publiques, j'étais autorisée à me perdre dans les couloirs du Théâtre de l'Athénée et à visiter les niches cachées de cet édifice de caractère.

Tout contre la scène : Christophe Ghristi, directeur de la dramaturgie à l'Opéra de Paris

Fascinante position que celle de dramaturge à l'Opéra National de Paris : à la charnière de la gestion administrative et du conseil artistique, la fonction qu'occupe depuis plusieurs années Christophe Ghristi au sein de la prestigieuse maison parisienne est complexe et multiple. Lors d'une rencontre avec les étudiants du Master MCEI, il évoque son rôle au sein de l'Opéra, son parcours, ses émotions artistiques enfin.

The Sound of Music : une répétition entre Histoire et Nature placée sous le signe de la jeunesse

Emilio Sagi disait, à propos de sa mise en scène de The Sound of Music  au Théâtre du Châtelet : « Pour moi, la vraie dialectique est à chercher au cœur de la Nature et de la bonté, thèmes sous-jacents à l’histoire politique de l’œuvre. On ne peut adopter la position du " laisser faire, laisser passer " et ignorer les faits, ce serait fausser ce qui est raconté. J’ai donc voulu qu’on sente la présence nazie tout au long de l’œuvre avec pour point culminant sa présence dans la salle même, mettant le spectateur dans la position du choix qu’a dû faire la famille von Trapp : accepter ou dire non ». Cette interprétation du célèbre musical de Broadway a été remarquablement illustrée par la répétition à laquelle ont assisté les étudiants du Master MCEI le samedi 26 novembre.

Bienvenue au Châ-te-let !

A la fois exigeant et populaire, le Théâtre du Châtelet revendique une programmation interculturelle destinée à toucher le plus grand nombre. L’institution historique passe outre certaines conventions pour faire bouger le tout-Paris. Pour notre plus grand plaisir, nous avons eu l’opportunité de rencontrer le directeur de cet établissement haut en couleur, Jean-Luc Choplin.

La Force du destin à l'Opéra de Paris : une répétition intense

Les étudiants du master MCEI ont assisté le 8 novembre à une répétition de La Force du destin de Giuseppe Verdi à l'Opéra Bastille. Nous avons donc passé la matinée à observer le travail coordonné des artistes sur les deux premiers actes de cet opéra romantique, que les artistes répètent depuis le 10 octobre.

Dans les entrailles de l'Opéra Bastille

8 novembre 2011. Opéra Bastille. Il est 17h30.  Après trois heures de répétition de La Force du destin, une visite des ateliers de confections des décors, et la rencontre du chef d’édition et du directeur de la dramaturgie, cette incursion à l’Opéra est déjà très enrichissante. Dernière étape : la visite des espaces scéniques. Pourvu que celle-ci ne soit pas monotone, se dit-on, car la fatigue nous gagne. Et bien, c’était sans compter le dynamisme de notre guide, qui nous a proposé une visite assez théâtrale. 

Patrick Scemama lève le rideau sur son travail de rédacteur en chef

A l'Opéra de Paris depuis 1995, il n'a jamais fait d'études en musicologie. Diplômé en lettres, il débute dans la presse écrite et la télévision, mais se passionne vite par l'univers de l'opéra au moment où ce genre attire l'attention des grands metteurs en scène de théâtre. S'occupant des programmes d'opéra dans un premier temps, il est ensuite chargé de l'édition générale et en particulier du magazine En Scène !, assurant ainsi une partie de la communication écrite de l'Opéra de Paris. Lors de la rencontre avec les étudiants du Master MCEI, il a dévoilé le mystère de son métier.

Les Dessous de l'Opéra Comique

Invités à visiter l'Opéra Comique de Paris, nous avons pu découvrir cette institution en suivant la voix et les pas de son dramaturge et conseiller artistique, Agnès Terrier. Cette dernière nous emmène d'abord dans la salle de spectacle, la salle Favart, troisième du nom (les deux premières ont brûlé). Les yeux s'écarquillent et les bouches s'arrondissent. Nous sommes tous stupéfaits par sa beauté. Reconstruite sur les modèles précédents, la salle Favart conserve l'architecture, le faste et l'acoustique des grandes heures du théâtre lyrique français.

Eclatante répétition d'Ariane à Naxos

Les MCEI étaient à l'Opéra Bastille ce mardi 7 décembre, pour assister à une répétition d'Ariane à Naxos (Ariadne auf Naxos) : musique de Richard Strauss, livret de Hugo von Hofmannstahl. Du premier balcon, nous avions vue sur la scène et sur la fosse, laquelle semblait immense par rapport à l'effectif orchestral - cordes, bois, cuivres et percussions par un, deux ou trois, piano et célesta. En effet, cet opéra, en un prologue et un acte, avait été créé en 1916 au Hofoper de Vienne. De 14h30 à 17h30, nous avons entendu un filage du prologue ; le chef d'orchestre en a ensuite fait retravailler la plupart des passages, ainsi que le grand air de Zerbinetta (Jane Archibald, soprano), extrait de la seconde partie de l'œuvre.

En répétition avec Benjamin Lazar

Les étudiants du master MCEI étaient invités à l'Opéra Comique : nous étions au balcon, lundi 22 novembre,  une semaine avant la représentation,  pour voir une répétition dirigée par le metteur en scène Benjamin Lazar. Le Poème Harmonique interprétait Cadmus et Hermione de Lully. Cette tragédie en musique, créée en 1673, unit poème, musique, chorégraphie et machines ; aussi le travail était-il organisé en groupes de chanteurs, répartis par ateliers. En alternance : danse, mise en scène accompagnée du clavecin, chœur avec ensemble musical. La grande salle résonnait donc des voix du chœur installé dans le grand foyer, et les artistes travaillant  sur scène devaient fournir un effort de concentration supplémentaire.

Syndiquer le contenu