Skip to Content

Critiques d'oeuvres imaginaires

Il s'agit, dans cette rubrique, de jouer avec la forme de la "critique littéraire", en l'appliquant à un auteur et/ou à une oeuvre inventés.

La création de la destruction

 

   
« La création de la destruction »
 
 
 
 
 
 
« Il est sûr d’être fou, et s’en amuse. Il détourne le regard. Les danseurs ont arrêté de danser. Ils écoutent, la voix recommencera-t-elle à parler ? Silvère sourit et ferme les yeux. La musique explose »
 

Le jour d'après le 21 décembre

     Bien sûr, tout le monde a entendu parler de ce 21 décembre. Bien sûr, les cartésiens, les scientifiques et les rationnels de tout bord n'y croient pas.

Un peintre entre deux feux

En mal d’inspiration et en proie à la mélancolie, un peintre ne parvient pas à mettre un terme à son errance.

 

Un homme à l'amer

Le nouveau livre de Jean Selbent, Jeunes soupirs et vieilles prières, sera sur les tables des libraires pour le début du mois de décembre. Doit-on s’attendre à une nouvelle trainée de poudre de la part du célèbre polémiste ?

Terminus Sydney


Derrière un titre évocateur d'envolées musicales et de voyages sur mer, Olivier Tigranian revient sur la question des origines mais, pour la première fois, sous la forme d'un roman.



 

Joris Melchior, les mots et le corps

            Joris Melchior a 21 ans et doit mourir. La terrible maladie qui le voue depuis sa naissance à une fin prématurée n'a jamais quitté son esprit. Son premier – et sans doute, hélas, dernier – roman est le témoignage d'une conscience trop lucide de la finitude humaine, dont l'acuité saisit de la vie jusqu'aux plus infimes plaisirs.

Réminiscences Africaines, une madeleine exotique ?

 Les éditions « Livres et voyages » font paraître, pour la rentrée littéraire, Réminiscences Africaines de Julie Borghero. Récit de vie, cette oeuvre diffère cependant considérablement du genre autobiographique traditionnel.

ÉCRIRE L’INDE AU HASARD

Un nom terriblement romanesque, aux syllabes chantantes, un visage lunaire et doux au regard joyeux, une présence discrète mais radieuse : c’est Josépha Léandris qui nous offre la belle surprise de ce mois-ci.

Syndiquer le contenu